15 juin 2018

Wonderwoman n’ira pas rue Charles-Fourier à Mobylette

“La révolution, c’est changer de désir” Maurice Bellet, prêtre dominicain et psychanalyste Ce n’est pas pour faire mon malin, mais pour moi, alors enfant, Mai 68, c’est une odeur de pétrolette. Pas de pétroleuse, mais d’essence destinée au mélange pour les Mobylette, les pétrolettes, quoi ! Mes parents travaillent à l’AOIP, Association des ouvriers en instruments de précision, fondée en mars 1896. Sise dans le XIIIe arrondissement, rue Charles-Fourier – du nom du plus coruscant des socialistes dits utopiques, n’y voyez pas... [Lire la suite]
Posté par Bruno B à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 juin 2018

“La branche a cru dompter ses feuilles*”

“Les casseurs d’existence sont plus dangereux que les casseurs de vitres” Jolie phrase extraite de la plaidoirie d’un des avocats des “gauchistes” qui avait attaqué la mairie de Meulan en mars 1970. Ils protestaient contre les conditions faites aux travailleurs immigrés… Ce n’est pas pour faire mon malin, mais il y a trois semaines, je suis allé au ciné-club de ma ville, escorté par un ami d’enfance et ma fille, voir « Mai 68, la belle ouvrage » de Jean-Luc Magneron, 1968 (disponible en DVD et en version... [Lire la suite]
17 avril 2018

On a tous en nous quelque chose d’Alain Geismar

“On dirait que l’homme est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable” Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829)   Ce n’est pas pour faire mon malin, mais, enfant, j’aimais Tarzan, Akim-Color, Zembla parce qu’ils parlaient et commandaient aux animaux, notamment aux mammifères. À la télé, je regardais « les Animaux du monde », « Caméra au poing », « la Vie des bêtes »… J’étais presque incollable sur les grands mammifères. Je savais comment distinguer, grâce à la morphologie... [Lire la suite]
22 mars 2018

L’enragé, le Français libre et le Pirée

“Que Mai ne soit qu’une étape” Jean-Pierre Duteuil Ce n’est pas pour faire mon malin, mais il y a presque dix ans, lors d’un salon du livre libertaire, un ami, Charles Reeve, pour ne le point nommer, me présenta à Jean-Pierre Duteuil, qui en était à sa quarantième non-commémoration de 68. Après avoir taillé le bout de gras avec ce membre historique du Mouvement du 22 Mars, j’achetai son livre « Mai 68, un mouvement politique » (Acratie, 2008). Et le dévorai. Non seulement, j’en tirais force enseignements mais... [Lire la suite]